Peloton des Grenadiers
XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle

Comme expliqué dans les chapitres consacrés à la Trinité et au Saint-Sacrement, dès l'origine, les processions étaient encadrées par quelques hommes en armes escortant les reliques. Au XIXe et au XXe siècles, les impératifs de sécurité s'estompant peu à peu, la fonction d'escorte s'est lentement commuée en un folklore auquel s'est associée d'année en année une partie significative de la population.